Espace réservé aux professionnels de santé !
En application de la loi du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire et des produits de santé dite loi Bertrand, je certifie être un professionnel et être ainsi autorisé à accéder à cet espace!

Numéro d'inscription au Conseil de l'Ordre :
 
 
 

28 rue Ampère, BP 28 ZI, 91430 IGNY, France - Tél: +33 1 69 41 90 28 - Fax: +33 1 60 19 32 22 contact@orthoplus.fr

  Français  English

Accueil AGENDA Ateliers et Conférences Parcours Éducation Fonctionnelle du 2ème semestre 2016 Conférence Éducation Fonctionnelle d’une journée

Conférence Éducation Fonctionnelle d’une journée

Un traitement préventif chez le jeune enfant, c’est possible !
Le rôle du spécialiste qualifi é en ODF, du dentiste généraliste et du pédodontiste dans le dépistage précoce des dysmorphoses chez le jeune enfant

Dates et lieu au choix :
Le lieu sera précisé à l’inscription
Reims, lundi 12 décembre


Programme

8h30 - Café d’accueil

9h00 - Docteur Daniel ROLLET 
Pourquoi l’Éducation Fonctionnelle ?
Qui doit dépister ? Le rôle important de l’Omnipraticien, dentiste généraliste.
Comment dépister et détecter les problèmes fonctionnels ?
• Les aides au diagnostic
• Les outils mis à disposition

Comment traiter ?
• Les choix des appareils
• Les outils de motivation
• Le suivi et le contrôle
La durée du traitement ?


11h00 - Pause

11h30 - 12h30 -  Dr Jean-Jacques Vallée
L’intérêt de la prise en charge des enfants le plus tôt possible et les moyens mis en oeuvre : l’interception en général.
Pourquoi, quand, comment prendre l’enfant en charge dès 3 ans ?
• Présentation de cas traités
• Mes relations avec les spécialistes en ODF et autres professions paramédicales (orthophonistes)

12h45 - Déjeuner à l'hôtel

14h00 - 17h30 
- Dr Daniel Rollet
Les limites de l’Éducation Fonctionnelle
• Cas traités en Éducation Fonctionnelle
• Savoir adresser et communiquer avec les spécialistes ?  ODF / orthophonistes / ostéopathes / ORL


16h00 - 16h15 - Pause 

17h30 - Fin de journée





Dr Daniel Rollet
Spécialiste Qualifié en ODF - Président National de la SBR (Société Bioprogressive Rickets) 
Conférencier national et international

L’Orthodontie aujourd’hui se pose les mêmes questions. Quand débuter un traitement et est-il important d’intercepter tôt une déformation dentaire et quels sont les indispensables ?
Une tendance actuelle évolue vers une approche des traitements en deux phases.
Si les dysmorphoses sont détectées tôt, leurs étiologies seront traitées à un stade précoce, traitement en denture lactéale ou mixte, et la croissance pourra reprendre sans contrainte et dans de meilleures conditions.
Au contraire, si on laisse ces dysmorphoses se développer, le traitement en denture définitive par multiattache sera plus diffi cile et plus long et la déformation s’aggravera dans le temps.
Cette interception peut éviter des extractions ultérieures, les fractures dentaires dans des cas de Classe II sévère mais aussi améliorer les fonctions (respiration, déglutition, mastication), favoriser l’esthétique et off rir une meilleure stabilité à long terme.
L’ANAES et l’HAS recommandent d’ailleurs de traiter précocement les anomalies risquant de porter atteinte à la croissance de la face ou des arcades dentaires, de nuire aux fonctions orales et d’exposer les dents aux traumatismes.
Le dentiste généraliste ou le pédodontiste a un rôle de santé publique important. Il voit les enfants jeunes et pourra ainsi mettre en oeuvre quand elle s’avère nécessaire une éducation fonctionnelle et en assurer le suivi. Ceci fait partie de sa capacité professionnelle.
Ce praticien peut aussi adresser son patient chez un spécialiste ODF s’il ne veut pas ou ne peut pas le prendre en charge.
Il n’est pas tolérable d’entendre aujourd’hui qu’il faut patienter jusqu’à l’âge de 12 ans pour consulter ou attendre que toutes les dents définitives soient présentes !
C’est une perte de chance pour le patient que de ne pas intercepter sa déformation.




Dr Jean-Jacques Vallée
Chirurgien-Dentiste - Ex Attaché d’Enseignement à la Faculté de Chirurgie dentaire de Marseille -
CES de Parodontologie

Pourquoi, quand, comment prendre l’enfant en charge dès 3 ans ?
Pourquoi ? Parce qu’à 3 ans, près de 70 % des enfants présentent des anomalies des fonctions de respiration nasale, de déglutition ou masticatoires qui peuvent créer des dysmorphoses ou les aggraver si elles existent déjà...
Quand ? Le plus tôt possible quand la denture de lait est en place, afin de donner les meilleurs conseils aux parents et de « diagnostiquer précocement les dysmorphoses pour qu’elles ne s’aggravent pas en l’absence de traitement…» (HAS-2006). Plus tôt l’enfant pourra mastiquer effi cacement et de facon équilibrée, plus il aura de chances de développer une croissance bucco-dentaire harmonieuse.
Comment ? Trois stades de compétences de l’omnipraticien...
1. Dépistage précoce et conseils adaptés : c’est la Prévention. Indispensable à tout praticien.
2. Interception pour intervenir sur les anomalies fonctionnelles (troubles de la respiration nasale, de la déglutition, de la mastication) dont la bonne mise en place est nécessaire au bon développement de la base du crâne de l’enfant et sera la garantie de la stabilité chez l’adulte...
3. Orthopédie pour corriger des dysmorphoses déjà installées qui ne peuvent que s’aggraver et perturber la croissance maxillo-faciale.
Conclusion : nous verrons que l’enfant de moins de 6 ans est facile à prendre en charge, que notre aide est précieuse, et d’une effi cacité qui peut s’évaluer rapidement… 


Pour tous renseignements, contactez le service évènements : 
Tél : +33 1 69 35 11 56 / 
Courriel