Espace réservé aux professionnels de santé !
En application de la loi du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire et des produits de santé dite loi Bertrand, je certifie être un professionnel et être ainsi autorisé à accéder à cet espace!

Numéro d'inscription au Conseil de l'Ordre : 
 
 
   
 
   
28 rue Ampère, BP 28 ZI, 91430 IGNY, France - Tél: +33 1 69 41 90 28 - Fax: +33 1 60 19 32 22 contact@orthoplus.fr

La GDR (Gouttière Dentaire à Rampe) peut-être considérée comme un monobloc souple muni d'un bandeau vestibulaire et d'une force extra-orale essentiellement destinée à sa stabilisation en bouche, ce qui lui confère 3 modes d'action : mécanique, fonctionnelle et orthopédique.

La GDR (Gouttière Dentaire à Rampe) peut-être considérée comme un monobloc souple muni d'un bandeau vestibulaire et d'une force extraorale essentiellement destinée à sa stabilisation en bouche, ce qui lui confère 3 modes d'action : mécanique, fonctionnelle et orthopédique.

En effet, elle peut agir comme un appareil de conception mécaniste grâce à son bandeau vestibulaire qui exerce une légère pression sur les dents antérieures supérieures, qu'elle aligne très facilement. Etant donné son design qui n'est pas sans rappeler le fameux cailloux de Démosthène, la GDR peut aussi se comporter comme un appareil fonctionnel à part entière dans l'acceptation la plus large de ce terme à savoir qu'en rétablissant un déroulement satisfaisant des fonctions oro-faciales (en l'occurrence la déglutition et la respiration), elle permet le rétablissement d'une forme harmonieuse du système manducateur.

On retrouve là une application particulière de la théorie globale de Lamarck, hélas maladroitement résumée dans une formule erronée, mais célèbre «la fonction créée l'organe » alors que les rapports forme-fonction relèvent d'une grande complexité et de réflexions nettement plus approfondies.

Dans le cadre qui nous intéresse, la GDR, comme la plupart des dispositifs fonctionnels, agit essentiellement par :

• Libération
• Incitation
• Levée d'obstacles
• Guidage
 
 
                           Fiche de Sécurité


Ainsi, dans un cas classique de sévère classe II 1 avec de supraclusion incisive, interposition labiale inférieure en fonction comme en repos accompagnée d'une sucion de pouce et d'une déglutition infantile, l'emploi d'une GDR va permettre :

• La libération de la mandibule par déverrouillage vertical.
• L'incitation à la propulsion mandibulaire autogérée qui facilitera la reprise d'une croissance normale et d'une respiration nasale.
• La levée d'obstacle de la lèvre inférieure qui s'interposait entre les incisives supérieures et inférieures.
• Le guidage de la langue et des lèvres amenant le comportement à évoluer favorablement dans le sens d'une déglutition adulte et d'une respiration purement nasale.

Dans la mesure où la gouttière à rampe peut être parfaitement assimilée, a un monobloc souple, il est logique que les résultats or thopédiques spectaculaires obtenus soient les mêmes que ceux déjà décrits il y a bien longtemps par Pierre Robin. Comme le monobloc de Robin la GDR génère une propulsion mandibulaire grâce au bombé du même du même nom, à ceci près qu'elle permet une adaptation auto régulée progressive et confortable alors que le monobloc est rigide et nécessite d'emblée une hyperproplusion mandibulaire souvent sensible et difficile à obtenir lors de décalages sévères.

Les résultats or thopédiques maxillo-faciaux et généraux correspondent bien évidemment à ceux de la théorie eumorphique que l'on traduira par théorie de l'harmonie morphogénétique, à savoir qu'il y a harmonisation des rapports squelettiques et dentaires qui de Classe II passent en classe I (cas). Cette harmonisation dans le sens antéropostérieur s'accompagne le plus souvent en rétablissement naturel d'un overbite correcte quelles que soient les conditions initiales béance comme supraclusie.


Sur le plan de l'orthopédie générale et c'est là très certainement le plus grand bienfait de la propulsion mandibulaire, l'harmonisation des rapports maxillomandibulaires est toujours concomitante (cause ou conséquence ?) d'un rétablissement de la respiration nasale et d'une nette amélioration de la ventilation.

Sachant que tout corps qui respire se redresse les utilisateurs des différents dispositifs de propulsion mandibulaire ont tous pu constater ses bienfaits au niveau de la stature générale tant sur le plan physique (redressement de la colonne vertébrale entre autre) que psychique.

Ce que Robin imprégné de culture héllénique nommait «l'athlète , au sens grec du terme à savoir l'obtention de l'optimal individuel par rapport à lui-même et non par rapport à des critères généraux artificiels tendancieux comme le type caucasien par exemple.

Les analyses céphalométriques après traitement montrent comme pour les autres thérapeutiques du même type que les rapports squelettiques antéro postérieurs sont améliorés avec une éventuelle variation des rapports verticaux, mais qui va toujours dans un sens favorable.

Quand aux rapports alvéolaires, ils vont évidemment dans le sens d'une normalisation (I /F i/ma) ou d'une contribution à la compensation du décalage squelettique.

Sur le plan purement technique la GDR présente de nombreux avantages par rapport au monobloc réputé «facile à faire mais difficile à réussir ».

En effet, elle évite la prise d'un mordu en bout-about toujours difficile à réaliser et à transposer en laboratoire.
• Elle est compatible avec une respiration buccale.
• Elle est compatible avec la chute des dents temporaires et l'évolution des dents définitives sans le moindre ajustement.
• Elle est compatible avec des dispositifs fixes.
• Enfin, comme nous l'avons déjà dit : c'est un dispositif souple à l'instar du Monobloc originel et à l'inverse des monoblocs actuels.

Toutes réflexions amènent à penser que les indications de la GDR sont encore loin d'être épuisées, qu'il s'agit d'un appareil aux nombreux effets individuels ou cumulables utilisable avec bonheur dans de nombreux cas de figures tant en denture mixte qu'en denture permanente après une étude sérieusement réfléchie.

Renseignements :
Tél : +33 1 69 41 90 28  
IGNY Orthoplus